Après une compétition sportive ou un entrainement intensif, la régénération des sportifs est très importante. L’effort musculaire, la concentration intensive et le fait de transpirer provoquent des dégâts corporels et psychologiques. Un athlète doit récupérer, pour être en capacité physique et mentale lors du prochain entrainement ou pour la prochaine compétition.


Les physiologistes


Ce sont désormais des scientifiques spécialisés dénommés physiologistes qui testent, analysent et interprètent les réponses et les adaptations de l’organisme à l’effort. La récupération et la régénération sont au cœur de leur travail. Ils mesurent la consommation maximale d’oxygène et l’efficacité de la gestuelle, à l’aide d’appareils spécialisés. La récupération physique et mentale mise sur des technologies et des protocoles innovants, fondés sur les développements scientifiques les plus récents. Les athlètes ont par exemple accès à des stimulateurs de flux sanguin, à des bains froids (qui permettent, suivant certains protocoles, d’atténuer les courbatures) et des méthodes d’avant-garde favorisant la détente, le repos et, donc, la régénération entre les séances intensives d’entraînement. Le repos, le retour au calme et le massage sont trois mesures de relaxation possibles. Mais il en existe d’autres. Les athlètes peuvent utiliser des lits à jet massant pour une récupération accélérée ou un sommeil davantage réparateur. Ils ont également la possibilité d’évaluer leur activité durant leur sommeil de façon très précise à partir d’accéléromètres digitaux. L’objectif est d’abord d’améliorer leur sommeil, mais aussi d’élaborer des stratégies individuelles qui ont pour but de limiter les effets négatifs des vols prolongés nécessaires pour se rendre sur les sites d’entraînement ou de compétition.


Les mesures bénéfiques


Négliger la récupération peut conduire à la stagnation des performances ou à leur recul. Et même, dans les cas extrêmes, au surentraînement. Le sportif désireux de progresser ne peut contourner cette phase importante de l’entraînement. Les mesures régénératives permettent à l’organisme de répondre efficacement aux différentes sollicitations. La fatigue induite par l’entraînement et la compétition exige des mesures ciblées qui favorisent la récupération. Mais la fatigue arbore différents visages et ne se laisse pas simplement saisir par des mesures de lactates ou d’autres paramètres biologiques. Quelques symptômes peuvent la trahir: coordination déficiente (fatigue neuronale), baisse de motivation (fatigue psychique), réserves d’énergie épuisées (alimentation). Cet éventail non exhaustif explique la pluralité des mesures régénératives qui s’offrent au sportif.


L’alternance des pratiques


L’organisme s’adapte facilement à des stimulations importantes, du moment qu’on lui laisse le temps de les intégrer (phase de régénération). Charge et repos constituent les deux pôles qui régissent ce processus. Les mesures régénératives, en accélérant la récupération, permettent à l’organisme de répondre efficacement aux différentes sollicitations (charges). D’un point de vue scientifique, les mesures régénératives sont utiles et même indispensables pour le sportif qui s’entraîne au moins trois fois par semaine de manière intensive. Cela ne signifie pas que les sportifs amateurs doivent les négliger ! La première mesure qui incombe à l’entraîneur est d’établir une planification et une périodisation judicieuses de l’entraînement. Une autre mesure consiste à répartir habilement les pauses à l’intérieur de la séquence même d’entraînement. Les athlètes peuvent ainsi récupérer et s’hydrater régulièrement. Après l’entraînement, il est conseillé de trottiner, d’étirer la musculature sollicitée et de se doucher.


Les différentes mesures régénératives


Les moyens didactiques et les exemples pratiques peuvent être aisément mis en œuvre au quotidien :

 

  •   Récupération active : il faut bouger autrement.
  •   Etirements : pour abaisser le tonus musculaire.
  •   Sommeil : il faut passer une bonne nuit.
  •   Massage: baume pour le cœur et le corps.
  •   Relaxation : pour mettre les émotions sous contrôle.
  •   Respiration : pour retrouver son deuxième souffle.
  •   Débriefing : avec visionnage des images.
  •   Alimentation : pour faire le plein d’énergie.
  •   Hydratation : c’est vital !
  •   Chaleur : pour des soins reconstructeurs.
  •   Thérapie par contraste : à l’aide de chocs thermiques.

 

Mais quel est le moyen le plus efficace de récupérer pour les sportifs ? Existe-t-il des méthodes qui sont recommandées pour tous les sports ? La récupération est un processus très fortement individuel. Chaque athlète devrait choisir la mesure qu’il ou elle préfère et qui lui convient le mieux pour son type de sport. Les chercheurs recommandent aux athlètes d’identifier la méthode qui leur est bénéfique. Pour réaliser des effets de récupération optimaux, une phase d’acclimatation est recommandée. L’élément le plus important est que l’athlète adopte individuellement sa méthode. Les athlètes qui sont familiers avec différentes stratégies de récupération seront en mesure de s’adapter aux conditions de la localisation pendant la compétition.


Le sommeil


Le sportif qui dort suffisamment et d’un sommeil profond est plus performant, s’entraîne plus efficacement et s’expose moins aux blessures. Ce moyen didactique montre les effets du sommeil sur la régénération et la restauration de l’équilibre psychophysique. Les besoins en sommeil des adultes varient en fonction du sexe, de l’activité et des spécificités individuelles. Ils oscillent entre six et dix heures. Un sommeil réparateur se caractérise par sa profondeur et un endormissement rapide. Reste en suspens la question: pourquoi devons-nous dormir ? La science n’a pas trouvé de réponse. Il est admis que le sommeil favorise la régénération et permet au cerveau de traiter, classer et enregistrer les informations et les connaissances acquises durant la journée. Par conséquent, un manque de sommeil entravera aussi les apprentissages moteurs, ce qui peut s’avérer néfaste pour le sportif.


[ TELECHARGER CET ARTICLE (AU FORMAT : ".PDF") ]

:: Comment favoriser la régénération des sportifs et des athlètes ?


[ CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTERESSER ]

:: La récupération pour les sportifs et les athlètes
:: Les matelas pour les sportifs et les athlètes